gestion angoisse de séparation adulte photo principale
Anxiété et Angoisses

Angoisse de séparation chez l’adulte: symptômes et traitements

Bien que de nombreuses personnes associent l’angoisse de séparation aux enfants, les adultes peuvent également en souffrir.

On parle d’angoisse de séparation lorsqu’une personne anticipe excessivement la séparation avec un autre être qu’il s’agisse d’humains ou d’animaux.

Les adultes peuvent manifester des symptômes physiques liés à l’angoisse de séparation, avec notamment :

  • des nausées
  • maux de tête
  • maux de gorge

Plus de la moitié des personnes souffrant d’angoisse de séparation à l’âge adulte ont déjà vécu ce problème dans l’enfance.

Quels sont les symptômes des troubles anxieux de la séparation chez un adulte ?

L’angoisse de séparation est un trouble anxieux.

Que l’on parle d’anxiété ou d’angoisse de séparation, ces troubles se caractérisent par une inquiétude excessive à l’idée d’être seul.

L’agoraphobie et le trouble panique sont d’autres exemples de troubles anxieux assez proches.

Le manuel de diagnostic des troubles mentaux de l’American Psychiatric Association, le DSM-5 (manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) définit l’angoisse de séparation comme une situation où une personne présente plusieurs des symptômes suivants :

  • détresse inhabituelle à l’idée d’être séparée d’une personne ou d’un animal de compagnie
  • inquiétude excessive qu’une autre personne soit blessée si elle la laisse seule
  • peur exacerbée d’être seul
  • symptômes physiques lorsqu’elle sait qu’elle sera bientôt séparée d’une autre personne
  • inquiétude excessive liée au fait d’être seul
  • besoin de savoir à tout moment où se trouve un conjoint ou un être cher

Ces symptômes dure généralement quelques mois, mais peuvent perdurer beaucoup plus longtemps chez les adultes qui continuent de nourrir leurs angoisses.

L’angoisse de séparation peut provoquer une détresse importante, qui affecte généralement fortement le fonctionnement social et professionnel.

Quelles sont les causes de l’angoisse de séparation chez l’adulte ?

Les troubles anxieux de sont généralement déclenchés par la perte ou l’éloignement soudain d’un parent, d’un partenaire, ou d’un enfant qui déménage par exemple.

Cette anxiété peut également être liée à un autre problème de santé mentale sous-jacent.

Il peut s’agir de délires liés à des troubles psychotiques ou de la peur du changement liée à un trouble du spectre autistique.

D’un point de vue externe, les gens considèrent souvent qu’un adulte souffrant d’angoisse de séparation est contrôlant ou surprotecteur, mais il faut comprendre que c’est seulement une manière pour lui d’exprimer ses craintes.

Témoignage

femme trouvle anxieux séparation triste noir et blanc

« Est-ce normal ?

Ma petite amie et moi sortons ensemble depuis quelques années, mais nous ne vivons pas encore ensemble. Au début de la pandémie, nous avons passé environ quatre mois à vivre chez ses parents, dans leur sous-sol, afin de quitter notre ville (ils vivent au milieu de nulle part). Mais finalement, nous avons dû retourner dans nos propres appartements, et c’est ainsi depuis un certain temps déjà.

Depuis lors, nous faisons régulièrement des tests Covid-19 pour pouvoir continuer à nous voir. Nos visites se font généralement par à-coups : elle passe le week-end avec moi, nous restons séparées pendant quelques jours, puis je vais chez elle. Pendant les jours de séparation, elle me manque tellement que ça en est douloureux. J’ai peur que l’un de nous soit positif au COVID ou qu’elle cesse de m’aimer. C’est ma première relation saine, alors je ne veux vraiment pas tout gâcher, mais ces pensées anxieuses commencent vraiment à m’affecter. Est-ce que je souffre d’anxiété de séparation ? J’ai commencé à envoyer des messages à ma partenaire tout le temps en lui demandant pourquoi elle ne veut pas passer autant de temps avec moi.

Je vous en prie, aidez-moi ! Je me sens tellement coupable de mon comportement et j’ai peur que ma partenaire rompe avec moi à cause de cela.

Peur d’être seul(e) »

Anonyme

Les facteurs de risque

Les personnes souffrant de troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont plus susceptibles de souffrir d’angoisse de séparation à l’âge adulte, selon un article paru dans la revue Personality and Mental Health.

Les personnes souffrant d’angoisse de séparation présentent souvent d’autres troubles concomitants, tels que des phobies sociales, des troubles paniques ou l’agoraphobie.

Les autres facteurs de risque de l’angoisse de séparation, en plus des troubles mentaux préexistants, sont les suivants :

– le fait d’être une femme

– l’adversité de l’enfance, comme le décès d’un membre de la famille

– des antécédents d’événements traumatisants dans l’enfance, tels que des abus

Parfois, un changement de vie important, comme un divorce ou le départ d’un enfant de la maison pour aller à l’université, peut entraîner le développement de l’angoisse de séparation chez l’adulte.

Complications possibles

Le trouble de l’angoisse de séparation entraîne une détresse majeure et des problèmes de fonctionnement dans des situations sociales ou au travail.

Les troubles qui peuvent accompagner le trouble de l’angoisse de séparation chez les adultes sont les suivants :

  • D’autres troubles anxieux, comme le trouble d’anxiété généralisée, les attaques de panique, les phobies, le trouble d’anxiété sociale ou l’agoraphobie.
  • le trouble obsessionnel-compulsif
  • Dépression

Comment diagnostiquer le trouble de l’angoisse de séparation ?

Dans le passé, le DSM-5ne considérait l’angoisse de séparation que comme une affection qui durait jusqu’à l’âge de 18 ans.

Dans les versions plus récentes, cependant, la définition s’est élargie pour inclure les adultes.

Un médecin diagnostiquera l’angoisse de séparation en posant des questions sur les symptômes que présente une personne.

Un expert en santé mentale utilisera les critères, y compris ceux utilisés dans les dernières versions du DSM-5, pour poser un diagnostic d’angoisse de séparation chez l’adulte.

Traitements et solutions envisageables

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Cette thérapie vise à aider une personne à identifier ses pensées et ses comportements qui aggravent son anxiété de séparation.

Les parents peuvent également apprendre d’autres techniques parentales susceptibles de réduire leur angoisse de séparation.

Parfois, une personne peut bénéficier d’une thérapie de groupe et d’une thérapie familiale.

Médicaments anti-anxiété

Les médecins peuvent également prescrire temporairement des médicaments contre l’anxiété pour aider une personne à surmonter ses symptômes les plus aigus d’angoisse de séparation.

Ces médicaments ne sont toutefois pas toujours des solutions à long terme au trouble sous-jacent, et certains types de médicaments anti-anxiété peuvent créer une dépendance.

Une personne devrait suivre une thérapie pour commencer à changer sa façon de penser et réduire l’incidence de l’angoisse de séparation.

Groupes de soutien

Une personne peut également souhaiter s’inscrire à un groupe de soutien pour les personnes souffrant d’anxiété et d’angoisse de séparation.

Les personnes qui rejoignent ces groupes peuvent obtenir de l’aide pour apprendre des techniques permettant de réduire l’anxiété liée à la séparation.

Développement personnel

Il n’existe pas de moyen sûr de prévenir le trouble de l’angoisse de séparation chez l’enfant, mais les adultes peuvent engager des démarches de développement personnel, afin de travailler notamment la confiance et l’estime de soi.

En complément, il est idéal de pratiquer des activités relaxantes comme la méditation ou la sophrologie pour limiter l’anxiété.

Vous pouvez télécharger GRATUITEMENT l’un de nos guides pour faire baisser naturellement et sans trop de difficultés votre niveau d’anxiété:

https://relaxyo.fr/guides-gratuits-relaxyo/

À retenir :

Bien que l’angoisse de la séparation chez l’adulte ne soit pas aussi courante que chez l’enfant, il est tout de même possible qu’une personne souffre d’angoisse de la séparation à l’âge adulte. L’anxiété peut être si intense qu’il est difficile pour une personne de fonctionner dans la vie quotidienne en raison des craintes et des inquiétudes liées à la séparation d’un ou plusieurs êtres.

Grâce au développement personnel, à certaines thérapies et, dans certains cas, à des médicaments, les personnes peuvent réduire leurs symptômes d’angoisse de séparation.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.