cortisol bannière néon
Gestion du stress

Cortisol et stress: une hormone aux effets « parfois » dévastateurs!

Qu’est-ce que le cortisol ?

Le cortisol est une hormone stéroïdienne, un glucocorticoïdes, fabriqué dans le cortex des glandes surrénales, puis libéré dans le sang, qui le transporte dans tout le corps.

C’est principalement l’hormone qui rentre en jeux lors des processus de stress du corps humain.

Presque toutes les cellules contiennent des récepteurs pour le cortisol, et celui-ci peut donc avoir de différentes actions selon le type de cellules sur lesquelles il agit.

Ces effets comprennent le contrôle du taux de sucre dans le sang (glycémie), et donc la régulation du métabolisme ; l’action anti-inflammatoire ; l’influence sur la formation de la mémoire ; le contrôle de l’équilibre hydrique et salin ; l’influence sur la pression artérielle et l’aide au développement du fœtus.

Chez de nombreuses espèces animales (dont nous faisons partie), le cortisol est également responsable du déclenchement des processus liés à l’accouchement.

Le saviez-vous ?

Une version similaire du cortisol, appelée corticostérone, est produite par les rongeurs, les oiseaux et les reptiles.

Comment le cortisol est-il contrôlé ?

Le taux de cortisol dans le sang varie tout au long de la journée, mais il est généralement plus élevé le matin au réveil, puis il diminue tout au long de la journée.

C’est ce que l’on appelle le rythme diurne.

Chez les personnes qui travaillent de nuit, ce schéma est inversé, de sorte que le moment de la libération du cortisol est clairement lié aux schémas d’activité quotidienne.

En outre, en réponse au stress, une quantité supplémentaire de cortisol est libérée pour aider l’organisme à réagir de manière appropriée.

La sécrétion de cortisol est principalement contrôlée par trois régions du corps qui communiquent entre elles :

  • l’hypothalamus dans le cerveau
  • l’hypophyse
  • la glande surrénale

C’est ce qu’on appelle l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien.

 Lorsque le taux de cortisol dans le sang est faible, un groupe de cellules dans une région du cerveau appelée hypothalamus libère l’hormone de libération de la corticotrophine, ce qui amène l’hypophyse à sécréter une autre hormone, l’hormone adrénocorticotrope, dans la circulation sanguine.

Des niveaux élevés d’hormone adrénocorticotrope sont détectés dans les glandes surrénales et stimulent la sécrétion de cortisol, ce qui entraîne une augmentation du taux de cortisol dans le sang.

À mesure que le taux de cortisol augmente, il commence à bloquer la libération de l’hormone de libération de la corticotrophine par l’hypothalamus et de l’hormone adrénocorticotrope par l’hypophyse.

Par conséquent, le taux d’hormone adrénocorticotrope commence à baisser, ce qui entraîne une baisse du taux de cortisol.

C’est ce qu’on appelle une boucle de rétroaction négative.

Que se passe-t-il si j’ai trop de cortisol ?

Un excès de cortisol sur une période prolongée peut entraîner une affection appelée syndrome de Cushing. Ce syndrome peut être causé par de nombreux facteurs, comme une tumeur qui produit l’hormone adrénocorticotrope (et augmente donc la sécrétion de cortisol) ou la prise de certains types de médicaments.

Les symptômes comprennent :

  • une prise de poids rapide, principalement au niveau du visage, de la poitrine et de l’abdomen, contrastant avec des bras et des jambes minces
  • un visage rouge et rond
  • une pression artérielle élevée
  • ostéoporose
  • modifications de la peau (ecchymoses et vergetures violettes)
  • faiblesse musculaire
  • des sautes d’humeur, qui se manifestent par de l’anxiété, de la dépression ou de l’irritabilité
  • une augmentation de la soif et de la fréquence des mictions.

Des taux élevés de cortisol sur une période prolongée peuvent également entraîner un manque de libido et, chez les femmes, les règles peuvent devenir irrégulières, moins fréquentes ou cesser complètement (aménorrhée).

En outre, il existe depuis longtemps une association entre l’élévation ou l’altération de la régulation du taux de cortisol et un certain nombre de troubles psychiatriques tels que le stress, l’anxiété, et la dépression. Toutefois, la signification de ce phénomène n’est pas encore clairement comprise.

Dans certains cas, un nodule (masse) dans votre glande surrénale ou une tumeur dans l’hypophyse du cerveau peut inciter votre organisme à produire trop de cortisol. Cela peut provoquer une affection appelée syndrome de Cushing. Il peut entraîner une prise de poids rapide, une peau qui se contamine facilement, une faiblesse musculaire, du diabète, et de nombreux autres problèmes de santé.

Que se passe-t-il si j’ai un taux de cortisol trop faible ?

Un manque de cortisol peut être dû à un problème au niveau de l’hypophyse ou de la glande surrénale (maladie d’Addison).

L’apparition des symptômes est souvent très progressive.

Ils peuvent inclure la fatigue, des vertiges (surtout en position debout), une perte de poids, une faiblesse musculaire, des changements d’humeur et un assombrissement de certaines parties de la peau.

Sans traitement, il s’agit d’une maladie potentiellement mortelle.

Une évaluation urgente par un médecin spécialiste des hormones appelé endocrinologue est nécessaire lorsqu’un diagnostic de syndrome de Cushing ou de maladie d’Addison est suspecté.

Si votre corps ne produit pas assez de cortisol et que vous êtes carencé, vous souffrez d’une maladie que les médecins appellent la maladie d’Addison.

Que se passe-t-il si vous êtes soumis à un stress constant et que le « bouton d’alarme » reste allumé ?

Cortisol et stress… une réaction chimique naturelle qui peut faire dérailler les fonctions les plus importantes de votre corps…

et qui peut également entraîner un certain nombre de problèmes de santé, notamment :

  • Anxiété et dépression
  • Maux de tête
  • Maladies cardiaques
  • Problèmes de mémoire et de concentration
  • Problèmes de digestion
  • Difficultés de sommeil
  • Gain de poids

En général, les symptômes apparaissent avec le temps.

Ils comprennent :

  • Une fatigue permanente
  • Des modifications de votre peau, comme un assombrissement sur les cicatrices et dans les plis de la peau.
  • une faiblesse musculaire qui s’aggrave
  • la diarrhée, les nausées et les vomissements
  • une perte d’appétit et de poids
  • Faible pression sanguine

Si votre organisme ne produit pas assez de cortisol, consultez votre médecin qui pourra éventuellement vous prescrire des comprimés de dexaméthasone, d’hydrocortisone ou de prednisone.

En espérant que cet article « Cortisol et stress » vous ait apporté quelques réponses et informations utiles, pensez à télécharger l’un de nos 3 guides offerts pour en savoir davantage:

guides gratuits relaxyo gestion des émotions charge mentale crises d'angoisse

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *