heureux au travail: comment être heureux réunion bonheur
Bien-être au travail

8 actions incontournables pour être heureux au travail

Tickets restaurants, primes, ergonomie sur les postes de travail…font progresser les conditions de travail des salariés qui en bénéficient. Mais les avantages matériels ne sont pas les seules clés (et de loin!) pour être heureux au travail et retrouver sa motivation des premières semaines.

Peu importe la démarche d’amélioration des conditions de travail entreprise, employeurs et employés en sortent grands gagnants : gain de productivité, amélioration de la qualité de production, baisse des accidents du travail et de l’absentéisme… font partie de la liste des nombreux avantages à privilégier le bien-être des êtres humains.

Mais puisque vous ne pourrez pas toujours compter sur les autres et que plus de 80% d’entre vous changeront de travail au cours des prochaines années, nous allons voir comment il est possible de prendre les choses en main pour à terme, vivre votre meilleure vie professionnelle.

Optez pour une carrière qui vous correspond

Commençons par un cliché : pour être totalement heureux et épanouis, vous devez faire chaque jour quelque chose que vous aimez.

Pour de nombreuses personnes, une carrière épanouissante est directement associée à l’utilisation de compétences dont elles sont fières. Au fil des années, les représentations évoluent et votre vision des choses change bien souvent… à tel point qu’un travail que l’on trouvait glorifiant à 25 ans pourra devenir un véritable cauchemar après 40 ans.

Ne vous focalisez pas sur l’image que renvoie votre profession aux yeux des autres, ni sur les avantages matériels qu’elle peut vous offrir, mais recentrez-vous plutôt sur le lien qui vous uni avec elle. Votre épanouissement professionnel est directement associé à un emploi qui vous plaît profondément, avec lequel vous êtes « aligné », et dont les challenges quotidiens vous poussent naturellement (et avec un certain plaisir) dans vos retranchements.

Pour s’en rendre compte, il suffit d’observer :

Nombreux sont les cadres ou commerciaux en costume 3 pièces, souvent bien payés, mais nerveux, stressés et finalement, peu épanouis. Parfois par manque de temps. Ou par manque d’intérêt.

Dans votre recherche de carrière idéale, ne soyez pas non plus trop stricte et incisif. Aucun employé n’est heureux au travail en permanence ! En effet, même les emplois qui nous passionnent peuvent parfois se montrer frustrants ou ennuyeux.

Faites le point sur vous-même et sur vos compétences, et trouvez quelque chose que vous aimez faire tous les jours et qui « matche » avec vos centres d’intérêts, votre éthique, et votre calendrier personnel.

Prenez en charge votre développement professionnel et personnel

Prenez en charge votre propre croissance et votre évolution, en investissant dans votre développement personnel et professionnel. Comme beaucoup de choses dans la vie, une bonne organisation peut tout changer et vous donner la force d’aller où vous en avez envie.

Élaborez un plan et des objectifs pour votre carrière professionnelle, et poursuivez-les au fil du temps.

Si vous savez où vous voulez aller, les moyens d’y accéder deviendront tout de suite plus limpides, presque palpables.

Grâce à cette vision claire et organisée de votre carrière, vous libérerez une énergie positive qui vous boostera, et que les autres sentiront.

Vous serez empreint de légitimité et vous n’aurez plus peur de demander de l’aide à vos supérieurs hiérarchiques ou à votre patron pour atteindre vos objectifs.

Recherchez des missions qui vous aideront à franchir les étapes importantes de votre carrière, ou à acquérir des compétences spécifiques.

Pour compléter, saisissez les opportunités et les contacts que vous trouvez intéressants, sans attendre des autres qu’ils le fassent pour vous.

Une fois le cercle vertueux enclenché, votre sentiment de maîtrise et votre progression, même légère, vous aideront énormément à vous épanouir et à gagner davantage confiance en vous-même, pour finalement aller au bout des choses qui vous tiennent à cœur.

Pour être heureux au travail, soyez proactif et curieux

Etre au courant de ce qu’il se passe dans votre entreprise doit être considéré comme un élément important qui contribuera à vous rendre heureux au travail.

Se sentir hors du coup, délaissé, ou savoir qu’il vous manque des informations clés que d’autres employés possèdent, peut laisser un goût amer, de l’insatisfaction, et une baisse de votre estime personnelle.

Soyez proactif, intéressez-vous aux autres et à ce qu’il se passe dans votre entreprise : si vous attendez que quelqu’un d’autre vous renseigne, l’information dont vous avez besoin peut ne jamais arriver.

Développez un réseau d’informations et utilisez-le. Demandez avec assurance une réunion hebdomadaire avec votre patron, et posez des questions pertinentes afin de toujours être au goût du jour. En agissant ainsi, vous laisserez à vos collègues et à votre hiérarchie l’impression que vous êtes un élément fort, et leur regard sur vous changera de manière positive.

En plus de vous aider vous-même, le fait d’observer vous aidera à mettre le doigt sur ce qui ne tourne pas rond et pourrait être amélioré : rupture de communication, difficultés de gestion, outils inadaptés…

Quoi qu’il en soit, si vous vous chargez de trouver les informations dont vous avez besoin, vous serez plus efficace dans votre travail, et vous aurez le sentiment de mieux contrôler la trajectoire de votre carrière.

Demandez fréquemment du feedback

heureux au travail feedback

Les commentaires et retours de vos collègues et hiérarchiques sont essentiels et vous boosteront.

Recevoir un retour d’information sur votre travail peut soit vous apporter un renforcement positif qui valorise, soit combler des lacunes importantes en matière de compétences et de compréhension qui vous aideront à performer dans votre travail et à mieux vous intégrer dans votre environnement professionnel.

Les employés qui ne reçoivent pas de « feedback » de la part de leurs managers se sentent souvent sous-estimés, et cela influe négativement sur leur confiance personnelle et professionnelle.

Vous ne recevez pas de feedbacks réguliers de vos supérieurs ?

Encore une fois, soyez proactif!

Demandez des retours d’informations à la fin des projets, ou initiez la mise en place d’évaluations régulières des employés pour aider vos collègues et vous-même à réussir dans votre travail, ce qui contribuera indirectement au développement de l’entreprise.

Si vous avez des relations directes avec la clientèle faîtes de même ; si vous les servez bien, leurs commentaires seront positifs. Plus vous recevez de commentaires, plus vous avez de chances de vous perfectionner et de réussir ce que vous entreprenez.

Il en résultera un renforcement positif qui augmentera votre sentiment de bonheur au travail.

Prenez (uniquement) des engagements que vous pouvez tenir

L’une des causes les plus importantes du stress et du mal-être au travail?

Le non-respect des engagements.

Lorsque vous ne tenez pas votre parole, les autres vous perçoivent comme une personne incohérente (et leur confiance en vous baisse significativement), et votre confiance en vous diminue aussi.

Dans de nombreux cas, les employés passent plus de temps à se trouver des excuses pour ne pas tenir un engagement et à s’inquiéter des conséquences des tâches incomplètes, plutôt que d’accomplir leur travail du mieux possible.

Terrible erreur, ne jouez pas dans cette cour là !

Pour gérer les niveaux de stress et être heureux au travail, créez un système de suivi de vos engagements et de gestion de votre emploi du temps. Restez suffisamment organisé pour pouvoir juger rapidement et précisément si vous êtes réellement capable de vous engager dans une demande ou une nouvelle mission.

Evitez cette erreur que tant d’employés commettent, et ne vous portez pas volontaire pour des missions ou du travail supplémentaire si vous n’en avez pas le temps.

Si votre charge de travail dépasse régulièrement le temps et l’énergie dont vous disposez, n’acceptez pas le malheureux statu quo.

Parlez à vos collègues pour voir si certains ressentent la même chose, puis demandez à votre patron comment l’entreprise peut fournir le temps, l’aide, ou les ressources supplémentaires, dont vous et vos collègues avez besoin.

Combattez la négativité

Focalisez-vous sur le verre à moitié plein plutôt que sur celui qui est à moitié vide.

Si votre environnement de travail est négatif et toxique, votre qualité de vie au travail s’en trouvera largement dégradée, même si vous adorez ce que vous faîtes.

Choisir d’être heureux au travail signifie éviter autant que possible les conversations négatives, les ragots et les relations de travail malsaines.

Même si vous vous sentez bien, les personnes négatives ont un profond impact sur votre psyché. Si vous constatez que certains groupes au travail sont plus enclins à adopter des comportements négatifs tels que les commérages ou les plaintes, essayez de vous éloigner de ces personnes. Si ce n’est pas possible, faites de votre mieux pour rediriger les conversations vers des sujets plus positifs.

Vous pouvez également choisir de parler à votre employeur de la création d’une culture d’entreprise qui valorise la positivité et la coopération, plutôt que la compétitivité, afin de créer un environnement de travail bénéfique et dynamisant pour l’ensemble des salariés.

N’ayez plus peur des conflits

Naturellement, la plupart des êtres humains cherchent à éviter les conflits, de peur d’être rejeté, mal jugé, de mettre en péril leur avenir professionnel et leur sécurité financière.

A première vue, s’engager dans un conflit dans le sens où l’on exprime des idées différentes de celles de nos interlocuteurs est effrayant, et semble nuisible et peu productif.

Pourtant si vous faîtes preuve de convictions, que vos idées sont claires, et que vous êtes capable d’argumenter intelligemment, vos idées s’imposeront d’elles-mêmes et vous feront gagner de précieux points auprès de votre employeur et de vos collègues.

Le fait de vous affirmer, quitte à avancer à contre-courant des idées communes peut largement vous aider à vous accomplir tant personnellement que professionnellement, et cela vous participera activement à vous créer de nouvelles opportunités auxquelles vous n’auriez jamais pu accéder en restant dans votre coin.

Lorsque vous défendez vos idées, vos objectifs, et vos rêves, vous gagnez en charisme et vous augmentez drastiquement les chances d’être fier de vous.

Créez des liens forts

« Il ne faut pas confondre vie personnelle et professionnelle. Vos collègues ne sont pas vos amis. »

Voilà typiquement le genre de phrase que l’on a tous déjà entendu au moins une fois…

Dans leur livre phare, « First, Break All The Rules : What the World’s Greatest Managers Do Differently », l’une des questions clés posées par Marcus Buckingham et Curt Coffman était la suivante :

« Avez-vous un bon ami au travail ? »

Les employés qui ont déclaré avoir des amitiés solides au travail (peu importe que ces amitiés se poursuivent ou non dans leurs vies personnelles), étaient plus heureux et motivés dans leurs fonctions.

A contrario, les personnes solitaires et qui évitent les interactions sociales avec leurs collègues, sont généralement moins productives et se sentent moins à l’aise dans leur travail.

Puisque l’on passe énormément de temps en entreprise, le simple fait d’apprécier ses collègues est une caractéristique essentielle d’une expérience professionnelle épanouissante et positive.

Si vous vous sentez compris et valorisé ne serait-ce que par un seul de vos collègues, cela augmentera considérablement votre bien-être professionnel, et par extension, personnel.

Vous voulez être heureux au travail? A vous de jouer!

Être heureux au travail n’est pas une mince affaire, et à défaut d’être magiques, les conseils prodigués dans cet article vous aideront clairement dans votre quête de bonheur professionnel.

Pour orienter votre carrière et avancer vers vos objectifs de bien-être professionnel, il vous faudra faire preuve de courage et de persévérance, mais le jeu en vaut clairement la chandelle… alors n’hésitez plus !

Apprenez régulièrement à « étendre » votre zone de confort, en sortant régulièrement de cette dernière.

Je vous encourage à passer à l’action le plus rapidement possible, les changements s’opéreront progressivement et d’ici à quelques mois, lorsque vous vous rendrez compte du chemin parcouru, vous serez fièr(e) de vous!

Femme stressée bannière page produits

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *